Histoire du Honduras

wikipedia-1.jpgdaddy-002-1.jpg  

Honduras

 

República de Honduras

Robert ANDRIANTSOA

Le Honduras, en forme longue la République du Honduras, en espagnol República de Honduras, est un pays situé en Amérique centrale, limité au nord par la Mer des Caraïbes, qui compte de nombreuses îles, cayes et îlots dont les plus importants sont les Islas de la Bahía et les Îles du Cygne (voir version anglaise ou espagnole pour plus d'informations). Le Honduras est aussi bordé à l'est par le Nicaragua, à l'ouest par le Guatemala et au sud par le Golfe de Fonseca, le Salvador et le Nicaragua.

Devise nationale : Libre, Soberana e Independiente ; Libre, Souveraine et Indépendante - Langue officielle : Espagnol - Capitale : Tegucigalpa

- Forme de l’État :  

pdt-monde-honduras-Porfirio-Lobo-Sosa.jpg

Président de la République du Honduras : Porfirio Lobo Sosa, Actuellement en fonction Depuis le 27 janvier 2010

- Superficie : 112 090 km2 - Population : 7 639 327 hab. (2008) - Densité : 7 639 327 hab.
- Indépendance : De l'Espagne – Date : 15 septembre 1821 - Monnaie : Lempira (HNL) -  Fuseau horaire : UTC -6 - Hymne national : Tu bandera es un lampo de cielo, composé par Augusto Coello.

Histoire

Politique

Le Honduras est une république parlementaire.

Le président, élu pour un mandat de 4 ans, exerce à la fois les fonctions de chef de l'État et de chef du gouvernement.

Le pouvoir législatif n'est exercé que par une seule Chambre: le Congrès. Elle compte 128 députés élus tous les 4 ans.

Le droit du Honduras est inspiré du code napoléonien en vigueur en Espagne et est influencé par le système judiciaire des États-Unis. Les juges sont désignés par les députés pour un mandat de 4 ans.

Depuis quelques années, le pays doit faire face à la montée de la violence, impliquant notamment des gangs de mineurs (Maras) : une commission interministérielle permanente pour l'intégration morale et physique des enfants a recensé 744 meurtres de mineurs entre

Pouvoir exécutif

Le pouvoir exécutif est entre les mains du président de la République, qui est à la fois chef de l'État et chef du gouvernement. Il nomme son cabinet.

Le président est élu pour un mandat de 4 ans, en même temps qu'un vice-président de la République. Il n'est pas rééligible.

Le 28 juin 2009, un coup d'Etat expulsa du Honduras le président Manuel Zelaya qui avait tenté d'organiser un référendum inconstitutionnel pour faire modifier la Constitution. Le pays connu ensuite d'importantes mobilisations populaires, les uns dénonçant le Coup d'État, les autres soutenant les putschistes.

Aux élections du 29 novembre 2009, organisées par le régime issu du putsch (mais à la date normale puisque le mandat de M. Zelaya arrivait à échéance en janvier 2010), M. Porfirio Lobo Sosa (Partido nacional, conservateur de centre-droit) a été élu avec près de 56% des suffrages valides, contre 38% pour son plus proche rival. Les principales organisations internationales et pays ont refusé d'envoyer des observateurs et de reconnaitre ces élections. Cela n'a pas empêché M. Lobo de prendre ses fonctions le 27 janvier 2010.

Pouvoir législatif

Le pouvoir législatif est exercé en commun :

Les députés sont élus tous les 4 ans, à la représentation proportionnelle, le même jour que l'élection présidentielle. Les dernières élections ont donc eu lieu le 29 novembre 2009.

Pouvoir judiciaire

Au sommet de la hiérarchie judiciaire, on trouve une Cour suprême de justice (Corte Suprema de Justicia), composée de 15 magistrats élus pour quatre ans par le Congrès national, chacun de ses membres devant être élu par une majorité des deux tiers du Congrès et choisi au sein d'une liste comportant au moins trois noms pour chaque membre de la Cour, liste élaborée par une « junte nominatrice » (Junta Nominadora) de sept membres désignés par divers organes politiques, judiciaires ou de la société civile et professionnelle.

Aux niveaux inférieurs de l'organisation judiciaire hondurienne, il existe des cours d'appel (Cortes de Apelaciones) et différentes juridictions chargées de résoudre les problèmes civils, pénaux, fiscaux, etc.

La peine de mort a été appliquée pour la dernière fois en 1940 et abolie en 1956.

Partis politiques

Cinq formations politiques sont représentées au Congrès national :

Organisations internationales

Le Honduras est membre ou partie prenante d'un grand nombre d'organisations ou institutions internationales, parmi lesquelles on peut citer : l'ONU, l'UNICEF, la Cour pénale internationale, Interpol, Intelsat, la FAO, l'OMM-WMO, etc.

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Commentaires (2)

1. betonmma (site web) mardi 21 Août 2012

Robart - histo.e -monsite.com est mon numéro 1 site maintenant

http://www.myrcpl.com/1431/media/ufc-ultimate-knockouts#comment-2127

Voir plus de commentaires
Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site