Géographie de la Colombie

wikipedia-1.jpgdaddy-002-1.jpg     République de Colombie

   Repùblica de Colombia

recueillis par Robert ANDRIANTSOA (robertandriantsoa@yahoo.fr)


La Colombie, en forme longue la République de Colombie, en espagnol Colombia et República de Colombia, est un pays situé au Nord-Ouest de l'Amérique du Sud. Elle est l'unique pays d'Amérique du Sud doté de côtes à la fois sur l'océan Pacifique et sur la mer des Caraïbes.

Sa capitale est Bogotá, sa langue nationale est l'espagnol et sa monnaie est le peso.

La Colombie est le troisième plus important pays hispanophone au monde après le Mexique et l'Espagne.

La fête nationale de la Colombie est le 20 juillet, jour de la constitution de la junte qui, à Bogotá, en 1810, lance le mouvement d'insurrection et proclame, un an plus tard, l'indépendance de la fédération des provinces de la Nouvelle-Grenade, en rompant avec l'Espagne

Langues officielles Espagnol Capitale Bogotá
Forme de l’État Rép. à régime présidentiel  - 40e président de la République de Colombie Juan Manuel Santos, Actuellement en fonction Depuis le 7 août 2010
 - Vice-président : Angelino Garzón - Superficie : 1 141 748  km2 - Population : 45 566 856 hab. (2009) - Densité. : 40 hab./km2  - Indépendance : de l’Espagne - Date :
20 juillet 1811 - Monnaie : Peso colombien (COP) - Fuseau horaire : UTC -5 - Hymne national : Hymne national de la Colombie.

Géographie

La Colombie est divisée en cinq grandes régions naturelles : la Caraïbe, le Pacifique, les Andes, l'Orénoquie, et l'Amazonie; dans chacune d'elles, la nourriture, la composition ethnique, la langue et les activités économiques sont très diversifiées.

Les zones les plus peuplées sont : la zone des Andes où se trouvent les villes les plus importantes, notamment Bogotá, Medellín, Bucaramanga, Cúcuta, San Juan de Pasto, Manizales, Pereira, Neiva, Ibagué et Tunja et la zone de la côte nord : la Caraïbe, où se trouvent Barranquilla, Carthagène des Indes (la ville la plus touristique du pays), Santa Marta, Sincelejo, Montería et Valledupar (entre autres). La troisième ville du pays, Cali, se trouve à la frontière des zones Pacifique et andine.

Quant aux trois autres zones (la côte Pacifique, l'Orinoquie et l'Amazonie), elles sont les moins développées, notamment les départements du Chocó, Vaupés, Guainía, Putumayo, Caquetá, Guaviare, Vichada et Amazonas.

Les Andes colombiennes, à la différence de celles des autres pays andins, sont divisées en trois massifs séparés par deux grandes rivières : le Cauca et le Magdalena, qui était autrefois la voie de transport la plus importante du pays. Ces contrastes géographiques offrent une grande diversité climatique dans une zone restreinte : c'est ainsi, par exemple, qu'à 60 km du « froid » de Bogotá, on peut trouver des déserts, des forêts tropicales ou subtropicales ou même des neiges éternelles.

Géographie physique

Relief et géologie

La géologie de la Colombie se réfère à la composition géologique de la Colombie qui détermine sa géographie. Le territoire colombien s'étent sur une large partie de la plaque sud-américaine, où se trouvent la plupart des terres émergées, la plaque caraïbe et la plaque de Nazca.

Climat

Le climat de la Colombie est bien adapté à l'agriculture grâce aux conditions météorologiques classiques des régions proches de l'Équateur, avec un climat tropical à température constante au long de l'année prédominant. D'autres facteurs influencent le climat : ce sont les alizés et la zone de convergence intertropicale qui jouent sur les précipitations. La Colombie est également touchée par le phénomène El Niño.

La température décroît généralement d'environ 2° C tous les 300 m d'altitude au-dessus du niveau des mers. Ainsi, la température moyenne à Bogotá, à environ 2600m d'altitude est de seulement 14 °C43, contre 26 °C à Barranquilla, sur la côte de la mer des Caraïbes44, et la Colombie possède des sommets couverts de glaciers aussi bien que des zones à climat tropical. Les précipitations sont concentrées sur deux saisons des pluies (qui correspondent essentiellement au printemps et à l'automne des latitudes tempérées), mais varient considérablement selon les lieux. La côte du Pacifique colombienne a l'un des plus hauts niveaux de précipitations au monde, avec le sud-est recevant plus de 5 m de pluie par an alors que les précipitations dans certaines régions de la péninsule de Guajira dépassent rarement les 76 cm par an. La pluviométrie dans le reste du pays s'étend entre ces deux extrêmes.

L'altitude affecte non seulement la température mais également les principaux types de végétation. Les parties montagneuses du pays peuvent être divisées en plusieurs zones de végétation selon l'altitude, bien que les limites de chaque zone puissent varier quelque peu selon la latitude. En dessous de 1 000 m, on trouve les cultures tropicales de la tierra caliente (terre chaude). Les terres les plus productives et la majorité de la population se trouvent dans la tierra templada (terre tempérée entre 1 000 et 2 000 m) d'altitude qui offrent les meilleures conditions pour les producteurs de café du pays, et la tierra fría (terre froide entre 2 000et 3 200 m) d'altitude) où dominent le blé et les pommes de terre. Au-dessus on trouve les zones alpines de la zona forestada (zone boisée), entre 3 200 et 3 900 m d'altitude), puis les páramos entre 3 900 et 4 600 m d'altitude. Au-dessus de 4 600 m, on entre dans l'étage nival, où les températures sont presque toujours négatives.

Faune et flore

La Colombie est l'un des pays les plus riches de la planète en matière de biodiversité, classée à ce titre de Pays mégadivers en tant que second pays le plus diversifié au monde. Avec ses deux côtes (Pacifique et Caraïbe), ses nombreuses montagnes, son climat varié, la diversité des biotopes est particulièrement vaste. La Colombie intègre notamment dans son territoire deux hotspot (point chaud de la biodiversité): les Andes tropicales et l'ensemble Tumbes-Chocó-Magdalena, extrêmement riches et menacés45,46. On y trouve notamment 398 espèces de mammifères, 1871 espèces d'oiseaux (c'est-à-dire plus que n'importe quel pays au monde!) et pas moins de 754 espèces d'amphibiens. La diversité végétale est également immense, avec entre 40 000 et 45 000 espèces, soit près de 15% de la flore mondiale.

Récemment, c'est au cœur des montagnes de Tacarcuna, au Nord-Ouest de la Colombie, qu'une équipe de scientifiques a découvert 10 nouvelles espèces d'amphibiens, parmi lesquelles on compte 9 espèces de grenouilles dont 3 espèces de grenouilles dites « verre » (Centrolenidae) à la peau quasiment transparente, un type de grenouille arlequin (Atelopus), deux types de grenouilles tropicales et une salamandre (Urodela)47. Entre 2000 et 2010, 56 nouvelles espèces d'oiseaux ont été découvertes dans le monde (en) dont 7 en Colombie.

En effet, ses forêts denses, souvent très montagneuses, et le climat politique tendu (notamment dans les régions isolées souvent contrôlées par les FARCs) font que beaucoup de zones en Colombie sont peu étudiées et il est probable qu'il reste de très nombreuses espèces animales et végétales à découvrir.

 

Hydrographie

La Colombie bénéficie de ressources hydriques importantes et diversifiées. Le pays est en ainsi contact avec la mer Caraïbe et l'océan Pacifique, ainsi qu'avec de considérables complexes fluviaux, essentiellement l'Orénoque, l'Amazone et la région du Catacumbo, qui inclut le fleuve homonyme ainsi que d'autres cours d'eau se jetant dans le lac Maracaibo vénézuelien. Ses principaux fleuves sont le Caquetá, le Magdalena, le Cauca et le Atrato48,49 ; les trois derniers ont la particularité en Amérique du Sud d'être dirigés du sud vers le nord et le dernier est remarquable pour être l'un des fleuves du monde ayant le plus gros débit en rapport à sa longueur.

Géographie administrative

Frontières terrestres

Démographie

Avec 44,6 millions d'habitants en 2008, la Colombie est le troisième pays le plus peuplé d'Amérique latine, après le Brésil et le Mexique. La croissance démographique entre 1975 et 2005 a été de 1,9 %.

La population se concentre principalement dans les montagnes andines et sur la côte des Caraïbes. Traditionnellement rurale, la population colombienne est désormais urbaine à près de 75 %. Bogota et son agglomération comptent plus de 8 millions d'habitants. Selon le CIA World Factbook, la majorité de la population (58 %) est métissée, d'ascendance européenne et amérindienne à la fois. 20 % des Colombiens sont blancs, et 14 % sont mulâtres (métissés de blancs et de noirs africains). Les Amérindiens représentent 1 à 2 % de la population colombienne. Les principales tribus sont les Wayuu, les Arhuacos, les Muisca, les Paez, les Tucanos et les Guahibos.

Plus de 98 % des Colombiens parlent l'espagnol, mais une centaine de langues amérindiennes sont également parlées dans le pays.

L'espérance de vie est de 74,3 ans, la mortalité infantile de 17 pour mille52.

90% des colombiens savent lire et écrire et on consacre près de 4,7% du PIB à l'éducation52.

Ethnographie

Le principal groupe ethnique colombien est consituté par les métis, qui rassemblent 58 % du total de la population55. En deuxième position viennent les blancs, avec 20 % du total55, suivi par le groupe afro-colombien (10,6 %)56. Ces derniers constituente le troisième groupe noir d'Amérique, après les États-Unis et le Brésil. Les indigènes représentent 3,4 % de la population totale du pays et les Gitans 0,001 %56.

La répartition des différents groupes varie de façon considérable en fonction des régions57 :

La diversité ethnique du pays est le résultat du mélange entre Amérindiens, colons espagnols et Africains58. Parmi les immigrants, les principaux groupes sont ceux issus du monde arabe59, d'Espagne, d'italie, d'Allemagne, du Costa Rica60 et de Chine, ainsi que les Juifs et les Gitans. À la fin du XIXe siècle, Barranquilla accueillit une grande quantité d'immigrants en provenance d'Europe (Allemands, Français et Italiens), d'Arabes venus du Moyen-Orient (Liban et Syrie), des États-Unis, du Japon, de Cuba et de Chine, entre autres, qui se dispersèrent plus tard dans tout le pays. À Maicao, on trouve la communauté arabe et musulmane la plus nombreuse de Colombie ; les descendants d'immigrants arabes sont également fortement implantés dans les départements de Córdoba, Barranquilla, Valledupar, à Bogotá et dans la vallée du Cauca. Des immigrants venus d'autres pays d'Amérique latine comme notamment le Brésil, le Vénézuela, l'Équateur, l'Argentine, le Pérou et les Antilles, sont également présents en Colombie, bien que dans une moindre mesure61.

Culture

La culture colombienne présente une diversité due à la confluence d'influences multiples dans l'histoire du pays : cultures indigènes déjà établies à l'arrivée des Espagnols, culture européenne (en particulier espagnole) et cultures africaines importées au cours du processus de colonisation. Elle partage également certains traits fondamentaux avec d'autres cultures hispano-américaines, notamment au niveau de la religion, de la musique, des danses, des variantes de la langue espagnole parlée, ainsi que des festivités ou d'autres traditions, entre autres62.

L'hétérogénéité des différentes cultures régionales colombiennes s'explique en partie par l'isolement géographique connu par certaines d'entre elles. Les groupes culturels régionaux les plus importants sont les cachacos (résidant dans la Cordillère Orientale, les paisas ( dans le département d'Antioquia), les llaneros (littéralement « habitants des plaines », en Orénoquie), les vallunos (habitants de la Valle del Cauca), les costeños (dans la Région Caraïbe) et les santandereanos (dans les départements du Norte de Santander et de Santader, qui recueillent chacun différentes influences culturelles notamment liées à leurs ascendancs respectives63.

Religions

La Constitution colombienne de 1991 garantit la liberté de culte et l'égalité de toutes les croyances devant la loi et aucune religion n'est déclarée officielle. Cependant la religion largement prédominante est le christianisme, en particulier la confession catholique romaine, avec près de 93 % de la population s'en réclamant ou étant recencés comme catholiques. Ces chiffres reposent néanmoins notamment sur la proportion de baptêmes catholiques et ne reflètent pas nécesairement le nombre de croyants. Les 7 % restant sont majoritairement affiliés à des mouvements protestants, essentiellement les courants évangélistes des États-Unis, pentecôtistes ou néo-pentecôtistes, ainsi que, pour une part plus réduite de la population, les Églises chrétiennes historiques non catholiques (presbytérianisme, églises épiscopaliennes, anglicanisme, baptisme, mennonitisme, méthodisme). L'église évangélique regroupant le plus grand nombre de fidèles est l'Église pentecôtiste unie de Colombie (Iglesia Pentecostal Unida de Colombia), avec plus de 3 000 congragations et une présence dans tous les départements du pays. Les religions monothéistes non chrétiennes sont faiblement représentées. Dans les communautés indigènes et afro-américaines, se revendiquant généralement du catholicisme, on trouve de façon très isolée des pratiques syncrétiques entre christianisme et traditions ancestrales.

Jusqu'en 1991, le christianisme catholique était la religion officielle de l'État et le pays était dévoué au Sacré-Cœur69. L'expression « Pays du Sacré-Cœur » (país del Sagrado Corazón) est courante dans la presse nationale pour désigner le pays.

En 2001 fut tenu à Bogotá le premier Congrès mondial des athées

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Date de dernière mise à jour : mercredi 03 Octobre 2012

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×