Géographie du Cambodge

wikipedia-1.jpgdada-cam2.jpg  

Royaume du Cambodge

Preăh Réachéanachâkr Kâmpŭchea

 

Robert ANDRIANTSOA

robandriantsoa@yahoo.fr

Le Cambodge, en forme complète le Royaume du Cambodge, en khmer Kâmpŭchea et, Preăh Réachéanachâkr Kâmpŭchea, aussi appelé Srok Khmer, littéralement « Pays des Khmers », est un pays d'Asie du Sud-Est, peuplé d’environ 15 millions de Cambodgiens.

La capitale du royaume est Phnom Penh. Le Cambodge est l’État successeur de l’Empire Khmer hindouiste et bouddhiste qui régna sur pratiquement toute la péninsule d’Indochine entre le XIe et le XIVe siècle. Le Cambodge a des frontières communes avec la Thaïlande à l'ouest et au nord-ouest, le Laos au nord-est et avec le Viêt Nam à l'est et au sud-est.

Les citoyens du pays portent le nom de Cambodgiens ou Khmers en référence à l’ethnie khmère. La majorité des Cambodgiens sont de religion bouddhiste theravāda (96 % de la population, religion d'état), bien que le pays possède une communauté musulmane Cham (2 %) ainsi que quelques tribus des montagnes et une communauté chrétienne1 (1 %)2.

La géographie du Cambodge est dominée par le fleuve Mékong (khmer : Tonlé Thom ou Grande Rivière) et le Tonlé Sap (Rivière d’Eau fraîche), principale ressource halieutique. Sa géographie en basse altitude fait que le pays se trouve en grande partie au niveau ou sous le niveau des fleuves. À la saison des pluies, le courant du Mékong se renverse et s’écoule vers le Tonlé Sap dont le lac augmente considérablement sa superficie.

L'agriculture reste le secteur économique dominant (57,6 % de la population active et 33,4 % du PIB)2. Les industries principales du Cambodge sont la confection et le tourisme (plus de 2 million en 2007-083). Du pétrole et du gaz ont été découverts dans les eaux territoriales du pays en 2005. Malgré l'extrême pauvreté d'une grande partie de la population (31 % en dessous du seuil de pauvreté2), le Cambodge connaît depuis la fin des années 1990 un fort développement économique et bénéfice de l'afflux d'investissements internationaux. Entre 2004 et 2007, le PIB du Royaume connut une croissance moyenne de 10 % par an2. Malgré cette embellie, le PIB par habitant du Cambodge reste, avec seulement 773 dollars par an et par habitant2, bien en dessous de la moyenne régionale et au même niveau que nombre de pays d'Afrique Sub-Saharienne.

Devise nationale : Nation, Religion, Roi - Langue officielle : khmer - Capitale : Phnom Penh

- Forme de l’État :

pdt-cambodge-norodom-sihamoni.jpgpdt-cambodge-pm-hun-sen.jpg

Monarchie constitutionnelle élective  - Roi du Cambodge : Norodom Sihamoni, Actuellement en fonction Depuis le 29 octobre 2004 7 ans, 1 mois et 16 jours - 54e et 57e Premier ministre du Cambodge : Hun Sen, Actuellement en fonction Depuis le 30 novembre 1998 (13 ans, 0 mois et 13 jours)

- Superficie : 181 035 km2 - Population : 14 701 717 hab. (2010) - Densité : 72,5 hab./km2 - Indépendance : de la France - Date :
9 novembre 1953 - Monnaie : Riel (KHR) - Fuseau horaire : UTC +7 - Hymne national : Nokoreach.

Géographie

Pays d'Asie du Sud-Est, le Cambodge est entouré par la Thaïlande, le Laos et le Viêt Nam. Sa superficie est de 181 035 km² et sa bordure maritime, longue de 443 km, donne sur le golfe de Thaïlande. Elle est située dans la péninsule indochinoise.

Hydrographie

La capitale, Phnom Penh, est située sur le principal fleuve du pays, le Mékong, au niveau de son delta. Ce fleuve prend sa source au Tibet et traverse la moitié est du Cambodge avant de rejoindre le Viêt Nam où il se jette en mer de Chine. Le plus grand lac du pays est le Tonlé Sap formé par l'inondation d'une vaste plaine durant la saison des pluies (environ 300 km² lors de la saison sèche, et jusqu'à 10 000 km2 lors de la saison des hautes eaux).

Climat

Le pays est situé en basse altitude soit au niveau du fleuve ou encore plus bas ce qui fait que la saison des pluies fait augmenter le niveau des lacs et du fleuve principal ; le Mékong.Près de 80% des précipitations reçues en une année tombent durant la saison des pluies. Les températures s'échelonnent entre 10 °C et 38 °C. Le Cambodge est sous l’influence d’un climat tropical à « saisons alternées ». Les pluies s’échelonnent de mai à novembre. La sécheresse, quant à elle, est presque absolue entre décembre et avril.

Économie

Au cours de la décennie des années 2000, l'économie cambodgienne fut de loin la plus dynamique de l'Asie du Sud-Est avec un taux de croissance annuel moyen du PIB de 8 % entre 2000 et 2007 (avec des pics à 13 % en 2005 et 11 % en 2006)12. La crise financière de 2008 plongea l'économie cambodgienne dans une période de morosité dont le Royaume a encore du mal à sortir. Centrée sur l'exportation, l'économie du pays souffre du ralentissement constaté chez ses principaux clients (États-Unis, Allemagne, France, Chine). En 2009, l'économie cambodgienne entre en récession avec une contraction du PIB de 2,75 %. La croissance repart alors que la crise mondiale s'estompe et le PIB s'accroît de nouveau de 6,70 % en 2010, essentiellement grâce au fort développement du secteur touristique ainsi que l'explosion des exportations de produits textiles13. Néanmoins, malgré ces bons résultats économiques, le pays demeure dépendant de l'aide internationale laquelle représentait 10 % du PIB en 2009 (contre 33 % en 2001).

Au niveau du secteur primaire, le Cambodge se spécialise principalement dans l'agriculture, la pêche, l'exploitation forestière et l'exploitation minière. L'agriculture est un des plus importants secteur d'activité constituant 33,5 % du PIB en 2009 et employant 58 % des habitants2. L'agriculture cambodgienne est principalement basée sur la culture du riz, du caoutchouc, du maïs et du tabac ainsi que la production de viandes, de poissons, de produits laitiers, de sucre et de farine. Du café est également produit dans les provinces de Mondolkiri et Ratanakiri. Les ressources naturelles du Cambodge sont le bois, les pierres précieuses, le minerai de fer, le manganèse et le phosphate, le potentiel hydroélectrique de la rivière Mékong, des quantités inconnues de pétrole, le gaz, et de la bauxite.

Pour le secteur secondaire, le Cambodge se concentre surtout sur les activités visant une modification plus ou moins raffinée des matières premières, par exemple l'industrie manufacturière et la construction. Ces activités, en relation avec le PIB, représentent 21 % en 2009. L'industrie du textile est de loin la plus importante activité manufacturière du pays contribuant à elle seule à 16 % du PIB cambodgien et constituant 75 % des exportations du pays en valeur12. La fabrication de chaussures, de cigarettes, de ciment et de papier ainsi que la transformation et le conditionnement du bois pour l'export constituent les autres principales activités industrielles du Royaume.

Quant au secteur tertiaire (45,5 % du PIB, 2009), il regroupe les services, ce qui comprend les assurances, les banques, la santé, l'éducation, les services publics et le tourisme (2,5 millions de visiteur en 2010)14. Le tourisme est l'activité économique en plus forte croissance du Cambodge. Le nombre de visiteurs a ainsi été multiplié par deux entre 2000 et 2010. En 2010, les touristes Sud-Coréens, Japonais et Vietnamiens étaient les plus importants visiteurs du Royaume en nombre15. L'industrie touristique est la première source de devises du Cambodge et les fortes perspectives de croissance du secteur entraînent le développement de gigantesques projets à Siem Reap et Sihanoukville, les deux principales destinations touristiques du pays. Il y a malheureusement, en raion de cette activité, un problème d'exploitation sexuelle des enfants qui cause la propagation du sida.

Le Royaume de Thaïlande et le Vietnam sont les premiers fournisseurs du Cambodge en 2010 (25 % des importations en valeur pour le premier, 20 % pour le second)2. Les États-Unis demeurent le premier acheteur de produits cambodgiens à l'export (45 % des exportations en valeur) devant Singapour (9 %) et l'Allemagne (7 %). Le chômage est quasi-inexistant dans le Royaume et son taux est stable entre 3 et 3,5 % de la population active2.

Démographie

Le Cambodge compte 14,71 millions d'habitants.

Ethnie majoritaire: khmer (90 %)

Groupes minoritaires: vietnamien (5 %), cham (2 %), chinois (1,9 %), kui (0,2 %), mnong (0,2 %), tampuan (0,2 %), laotien (0,2 %), jarai (0,1 %), kru’ng (0,1 %), malais (0,1 %), thaï (0,1 %), chong (0,1 %), etc.

On estime qu'entre 1975 et 1979 la politique du régime des Khmers rouge aurait entraîné la disparition de près de 20 % de la population, soit 1,8 millions de personnes.

Espérance de vie : 62,6 ans, en 2010. Nombre d’enfants par femme : 2,84 en 2010.

En 2005, 26 % de la population était sous-alimentée. En 2008, il y avait 0.227 médecins pour 1000 habitants. En 2008, 61 % de la population avait accès à l'eau courante (81 % en zone urbaine, 55 % en zone rurale). 6 % du PIB est investi dans la santé. Taux de mortalité des nourrissons : 290 pour 1000 naissances. Taux de mortalité des enfants de moins de 5 ans : 141 sur 1000.

Mortalité infantile due surtout aux maladies infectieuses et aux infections respiratoires.

Taux d’alphabétisation des plus de 15 ans de 73,6 % en 2010 (84 % chez les hommes, 65 % chez les femmes).On observe un bas niveau de scolarisation au Cambodge. Il y un manque d'infrastructures scolaires ainsi que d'enseignants.À noter, que seulement 1,6% du PIB sert à financer le système d'éducation dans ce pays.

Culture

La langue officielle est le khmer. Depuis 2002, l'anglais est la seconde langue administrative du pays, et il y a plus de 800 000 anglophones. Le chinois est parlé dans ses variantes par plus de 100 000 locuteurs, tout comme le thaï. Le vietnamien est plus parlé, par plus de 250 000 personnes. Il reste environ 8000 francophones, le plus souvent âgés de plus de 65 ans.

Religions

Religion d'État depuis 1989, le bouddhisme compte 14,2 millions d'adeptes, soit 96,4 % de la population2. Les autres religions sont l'Islam (2,1 % de la population), le christianisme (1 %) ainsi que d'autres cultes divers (0,5 %).

1 vote. Moyenne 2.00 sur 5.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site